mardi 10 janvier 2017

Audrey retrouvée - Sophie Kinsella


Titre du livre :
Audrey retrouvée
Auteur :
Sophie Kinsella
Editions :
PKJ
Genre :
Roman contemporain (Young Adult)
Date de sortie :
Mars 2016
Pages :
299
Thèmes :
Adolescence, dépression, anxiété, amitié, famille, phobie sociale

Résumé éditeur :

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres.
Ça, c'était avant.
Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie d'un œil nouveau : celui de la caméra.
Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d'une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde...
Mon avis :

Dans ce livre nous allons suivre Audrey qui est une jeune fille différente. En effet suite à un drame subi au lycée elle vit cloitrée chez elle, souffrant de phobie sociale, de crises de panique. Elle est terrifiée par les gens à tel point qu’elle n’ose plus les regarder dans les yeux, ce qui explique qu’elle garde ses lunettes de soleil en permanence, comme une forme de barrière protectrice.
Le drame qu’Audrey a vécu et qui l’a conduit en dépression, c’est du harcèlement scolaire perpétré par un groupe de fille de son lycée. Malheureusement on n’aura aucun détail sur cet événement, ce qui m’a un peu frustré car j’aurais aimé en savoir plus. Ce roman ne s’attarde donc pas sur le passé d’Audrey mais sur son présent et sur sa démarche d’aller mieux. 

Dans la même lignée que Miss Dumplin, c’est un roman assez léger et drôle, tout en traitant d’un sujet de société important : la dépression et le processus de guérison.
Je suis restée sur ma faim car les sujets abordés m’intéressaient mais ne sont pas exploités à fond, ça reste en surface, l’auteur ne va pas au bout des choses et nous apporte une solution express et miraculeuse, très peu crédible.

Audrey est sous antidépresseurs et suit une thérapie. Lors d’une visite chez sa thérapeute, celle-ci lui demande de réaliser un film sur sa famille car cela l’aidera tout doucement à regarder de nouveau les gens en face, à travers la caméra puis en vrai. Munie d’une petite caméra Audrey se lance donc dans ce nouveau projet, sceptique au début car elle ne voit pas ce qu’elle pourrait filmer d’intéressant sur sa famille. Elle se met à les filmer dans des scènes de la vie quotidienne et baptise ironiquement son projet de film « Amour et sérénité en toute simplicité ».

Pourquoi ce titre est-il ironique ? Car ce qu’il faut savoir c’est qu’Audrey a une famille assez particulière. En effet, sa mère est folle, psycho rigide, elle ne jure que par ses magazines féminins qui dictent sa manière de penser. Elle crie tout le temps sur son fils et lui mène la vie dure car elle pense que les jeux vidéo représentent le mal absolu alors que pour lui c’est une passion dévorante. Le père d’Audrey est à l’opposé de sa mère, car il semble peu impliqué dans l’éducation de ses enfants et complètement je-m’en-foutiste. Quant à son petit frère, il est mignon mais a un sacré caractère affirmé du haut de ses 5 ans.

Au milieu de cette famille déjantée et quelque peu caricaturale nous avons Audrey, une ado perturbée, qui est mal dans ses baskets et qui vit renfermée chez elle.
J’ai trouvé Audrey touchante et hypersensible, je pense que beaucoup de jeunes filles se reconnaitront en elle.

Au niveau du schéma narratif on alterne entre récit à la première personne du point de vue d’Audrey et retranscription du script du film qu’elle est en train de tourner.
J’admets que cette alternance m'a plu et rend la lecture fluide, immersive.
Ce fut une lecture agréable mais sans surprise.

Finalement cette lecture ne m’a pas marqué. J’ai une sensation d’inachevé car on ne sait pas ce qu’elle a vécu de si terrible qui l’a fait tomber en dépression, on ne peut qu’imaginer le harcèlement dont elle a été victime.
Le fait que le lecteur ignore jusqu’à la fin ce qui est arrivé à Audrey, c’est bien mais ça a ses limites. D’un côté ça attise la curiosité mais de l’autre on ne peut pas tout à fait comprendre ses réactions et ce qu’elle vit. 

Le message du livre est simple et parlera à de nombreux ados. La vie n’est pas une courbe droite mais elle est faite de hauts et de bas, savoir se relever n’est pas évident et demande des efforts et du soutien mais surtout de la volonté.

En quelques mots :

Décidemment le young adult contemporain n’est pas fait pour moi. Malgré des thèmes intéressants et une héroïne touchante, cette histoire reste trop légère et n’est pas assez creusée pour moi. Par contre je le recommanderai à des adolescents car il fait passer un bon moment et permettra à certaines lectrices de se retrouver en Audrey…
Je ne suis pas la cible pour ce livre mais je le trouve tout de même sympa.


Ma note pour ce livre :
2,5/5



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire