dimanche 19 mars 2017

J'ai chosi la dépression. La méthode infaillible pour ne plus se relever de son canapé - Dana Eagle


Titre du livre :
J’ai choisi la dépression.
La méthode infaillible pour ne plus se relever de son canapé
Auteur :
Dana Eagle
Editions :
Robert Laffont
Genre :
humour
Date de sortie :
Octobre 2016
Pages :
139
Thèmes :
Parodie, vie et habitude du dépressif, humour

Résumé éditeur :

Savoir entretenir une dépression durable et de qualité constitue un avantage décisif dans l'existence.
Apprenez à cultiver le regret, l'angoisse et la solitude.
Votre kit dépression :
- Un survêtement/pyjama
- Un canapé, mais le sol peut aussi faire l'affaire
- Un plaid qui vous servira de couverture, serviette, mouchoir, bavoir, protection contre le monde hostile.
La dépression peut résulter d'un événement traumatisant (votre naissance) ou vraiment traumatisant (celle de votre sœur).
Mais elle peut tout simplement advenir à la suite d'un divorce, d'une expérience de mort imminente ou d'une coupe de cheveux ratée.
Entretenir une dépression et vaincre le bonheur demande un peu de discipline au début, mais grâce à ce guide pratique et illustré, vous pourrez lister tout ce que vous avez gâché dans votre vie et vous verrez, ça ira tout seul

Mon avis :

J’ai reçu ce livre en partenariat et je remercie la maison d’éditions pour cet envoi. La dépression est un thème qui m’intéresse et j’étais assez curieuse découvrir ce livre.
Il est difficile à classer, je l’avais mis tout d’abord dans la catégorie « développement personnel » et puis je me suis vite rendu compte que ce n’est clairement pas le cas.

Ce livre est un anti-guide, qui va accompagner la personne tout au long de sa dépression en donnant les clés pour la réussir et s’y installer confortablement, en évitant à tout prix le bonheur.

Bien entendu le ton du livre est totalement ironique, et il ne faut pas le prendre au premier degré. Le ton de l’humour fait de ce livre une parodie de guide et permettra peut-être au dépressif de relativiser certains aspects de la maladie… ? A vrai dire je ne sais pas si ça aidera vraiment les personnes souffrant de cette maladie invisible, ça les fera peut-être sourire à plusieurs moments, mais personnellement je ne suis pas convaincue.

La lecture est sympa car agrémentée de listes et de dessins, l’auteure prend un malin plaisir à mettre le doigt sur les petits détails qui font mal, car oui la dépression est une maladie INCOMPRISE par la plupart des gens, et je pense malheureusement que ce livre n’aidera pas à la comprendre davantage car l’ironie constante pourrait être mal interprétée et prise comme de la moquerie, ça dépendra de l’interprétation de chaque lecteur.

L’auteure traite avec dérision de la vie du dépressif et de ses petites habitudes et honnêtement je n’ai pas saisi l’intérêt d’un tel choix.


La thérapie par le rire ?

L’originalité de ce livre, et c’est un point qui m’a plu en premier lieu, est qu’il vient à contre-courant de tous les livres de développement personnel prônant la pensée positive. Il fait un pied de nez à ce courant de pensée qui nous aide à atteindre le bonheur et à penser positif tout le temps. L’auteur met les pieds dans le plat, oubliez la pensée positive et autre guide de donneur de leçons optimiste, ici l’auteure vient bousculer avec humour le dépressif et les vrais mauvais côtés de la maladie, et nous fait apercevoir l’état d’esprit du dépressif, la partie immergée de l’iceberg.

L’être humain est parcouru de centaines de pensées négatives par jour et c’est justement ce qui nous rend humain. Il faut accepter les moments de doutes et de peur et ne pas vouloir les chasser à tout prix, il faut trouver un juste milieu.
L’idée principale de ce bouquin et c’est ce que je retiendrais, c’est que parfois, il faut prendre les choses avec du recul et savoir relativiser les petits tracas.

En résumé je ne vous conseille pas ce livre car même si dans la forme, le travail est plutôt bien réalisé (dessins, listes, cartes, exercices, questionnaires), dans le fond l’auteure condense de tas de clichés sur les dépressifs. Cependant on peut trouver dans ce livre à un second niveau de lecture, une petite critique de la société actuelle et de nos dépendances, et cela m’a plutôt plu.

Ce livre ne traite absolument pas de la dépression de façon médicale, c’est une évidence vu le titre ironique mais je tenais à le préciser.

Ce livre vous fera peut-être sourire et relativiser et après tout c’est surement déjà très bien, mais personnellement il ne m’a rien appris ni enrichie.

A vous de voir !

Je vous laisse quelques photos pour vous donner une idée du contenu :


En quelques mots :

L’auteure a pris le parti de traiter de la dépression sur un ton 100% ironique, même si quelques passages m’ont fait sourire je suis sceptique quant à l’intérêt de ce bouquin.


Ma note pour ce livre :
2,5/5





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire